Célébration de la Réconciliation chez les soeurs Clarisses (2ème année)

C’est la sœur Claire-Myriam qui comme chaque année nous offrait sa matinée pour accueillir nos 32 futurs communiants. Mais cette année ne s’annonçait pas comme les autres : la pluie s’était invitée, le rétroprojecteur des sœurs était en panne et le DVD sur sainte Claire coincée dans l’appareil !

Il en faudrait plus à toutes  pour nous empêcher de transmettre notre Foi à nos petites têtes blondes !

La sœur a raconté ce que les enfants auraient dû voir sur l’écran : la vie des Clarisses et l’histoire de leur patronne. Les questions fusaient : «  vous n’avez pas d’enfants ? Si plein, aujourd’hui j’en ai 32 ! » « Vous ne jouez jamais à la Playstation ? Non, on préfère jouer à la pétanque ! » « Comme Sainte Claire, vous vous êtes enfuie de chez vous ? Non ! je suis partie mais en prévenant tout le monde ! »

Et puis le temps de la Parole est venu  :  Les enfants suspendus aux lèvres de sœur Claire- Myriam ont écouté sagement cette parabole qu’ils comprennent en général si bien : la parabole de l’enfant prodigue. Ils comprennent que partir comme a fait le fils ce n’est pas bien, ils comprennent aussi les regrets du fils, et comprennent bien aussi que l’attitude du père au retour du fils est exceptionnelle !  « Comme il était encore loin, son père l’aperçut et fut saisi de pitié ; il courut se jeter à son cou et le couvrit de baisers. »Lc 15

Alors rassurés, ils n’ont pas eu peur d’aller déposer leurs péchés auprès des frères de Cimiez venus les confesser. Ils savaient comme l’avait dit la sœur que lorsqu’ils s’assiéraient sur le tabouret Dieu se jetterait à leur cou !

Midi a sonné, les sœurs exceptionnellement se sont rassemblées dans l’église pour prier avec  les enfants et leurs parents. Les unes entonnent, les autres répondent, les prières se mêlent, les regards et les sourires aussi, mais les pensées ne vont que vers un seul …

Dans le silence, le cœur léger chacun sort de l’église, la main glissée dans la poche pour protéger de la pluie  le cadeau reçu des sœurs ? Une petite carte où il écrit : « Que Dieu te bénisse et te garde, qu’il te montre sa face et t’accorde sa grâce, qu’il lève son visage vers toi et te donne la paix »

Je crois qu’aujourd’hui dans son pardon ils ont vu une partie de la face de Dieu….

(Next Post) »

Comments are Closed