Vie franciscaine

 

Fraternité Franciscaine Séculière – Saint Damien

A l’exemple et à la suite de Saint François, la fraternité franciscaine séculière est un lieu privilégié pour vivre l’amour miséricordieux de Dieu ; un lieu de conversion et d’expérience fraternelle, où des hommes et de femmes marchent à la suite de Jésus, en essayant de vivre l’Evangile dans leur état séculier.

 

 

Notre fil conducteur, le Projet de Vie, nous invite à :

  • Etre porteurs de paix

  • Vivre en frères

  • Suivre le Christ pauvre

  • Prier et contempler

  • Etre des membres vivants de l’Eglise

  • Centrer notre vie sur Dieu

 

Comment ça marche concrètement ?

Par des rencontres fraternelles régulières avec :

  • un partage de vie

  • un temps de prière

  • une formation continue à l’aide de l’Evangile et des textes franciscains

  • un accompagnement spirituel

… et des multiples occasions de vie fraternelle : recollections, pèlerinages, temps de vacances, marches…

« Ils accueilleront d’un cœur humble tout homme comme un don du Seigneur. Le sens de la fraternité les disposera à considérer avec joie comme leurs égaux tous les hommes, surtout les plus petits pour lesquels ils chercheront à créer des conditions de vie dignes […] Avec tous les hommes de bonne volonté, ils sont appelés à construire un monde plus fraternel ».

 

Pour plus de renseignements :

 

  • Fraternité St Damien :

fraternitestdamien@gmail.com

Paola Cuoco : 06.07.26.16.04

 

  • Fraternité Notre Dame des Oliviers :

njbreix@gmail.com

Nicolas Reix : 06.69.15.41.93

 

  • Fraternité Fonte Colombo :

Marielle de Chastellier : 04.93.85.68.29

Histoire des Franciscains à Nice

Les Franciscains à Nice

S’il demeure hypothétique, le passage de Saint François est hautement probable. L’implantation des premiers frères à Nice est attestée très tôt.

Cette implantation s’est effectuée en diverses étapes : d’abord dans le Vieux-Nice, puis dans le quartier de la Croix de Marbre pour les frères dits de l’Observance, enfin à Cimiez. Les frères mineurs capucins s’établiront, eux, dans le quartier St. Barthélémy.

Les clarisses, branche féminine, furent très tôt présentes dans le Vieux-Nice, puis elles s’établirent aussi à Cimiez au 19ème siècle. La réforme de l’Ordre prit son origine à Nice où Sainte Colette reçut cette mission du Pape Benoît XIII.

 

Chronologie :

 

1214 : François serait passé à Nice lors de son voyage vers l’Espagne.

1226 : des Frères Mineurs s’implantent au quartier Lympia, près du Port.

1250 : transfert au pied de la colline du Château, dans le Vieux-Nice, près du marché aux poissons.

1406 : dans ce couvent St. François, le Pape Benoît XIII reçoit la profession de la future Sainte Colette et la confirme dans sa mission de réformatrice des clarisses et des Frères Mineurs.

1460 : une branche réformée, dite de l’Observance, s’installe à la Croix de Marbre.

1538 : le Pape Paul III y logea quand il vint rencontrer à Nice François 1er et Charles Quint.

1543 : le couvent est occupé, pillé, endommagé par les armées franco-turques, avec le corsaire turc Barberousse.

1546 : les frères franciscains s’installent sur la colline de Cimiez, auprès d’une chapelle dédiée à Notre-Dame, grâce à un échange avec les bénédictins de l’abbaye de St. Pons.

1622 : les frères sont intégrés à la Province St. Thomas qui appartient à la branche plus stricte des « Riformati ».

1696 : le couvent devient couvent de noviciat.

1793 : il est déclaré bien national mais personne ne l’achète. Les frères restent à proximité en habit de prêtres séculiers.

1802 : l’église est érigée en paroisse.

1816 : les frères reprennent officiellement possession du couvent et accueillent des novices.

1849 : la maison devient « Couvent des Hautes Etudes ».

1852 : envoi des frères à Avignon. Cimiez devient un des points de départ de la réimplantation des franciscains en France (province de Lyon en 1860 et de Rennes).

1903 : les frères sont « expulsés » mais restent comme curés et vicaires.

1999 : des frères italiens de la Province d’Assise prennent la relève des frères français.

Musée Franciscain à Cimiez

Le Frère Gilbert Varaine, ancien curé de la paroisse, est à l’origine du projet du Musée Franciscain de Cimiez, dont la réalisation fut confiée et menée à bien par M. Roland Marghieri (voir ici son interview en l’an 2000), grâce à son art et ses connaissances. Le musée fut inauguré le 2 juillet 1980, en présence du Frère Augustin Paré (Provincial), de Gilbert Varaine, de Frère Jean-Claude (curé), des représentants de l’Evêché, de la Mairie de Nice et du Conseil Général, M. P. Augier, M. Domay, Conservateur régional des Monuments historiques.

Ce musée représente un apport important pour la paroisse et la vie culturelle de Nice. Depuis son ouverture, il continue d’attirer chaque année plus de 9.000 visiteurs de toutes nationalités.

 

Actuellement, l’Association Cimiez-Art, une association de bénévoles de la paroisse,

assure l’accueil des visiteurs.

 

Si vous voulez vous engager pour rendre service au musée,

veuillez contacter Mme Bonucci au 04 93 81 46 39

ou p. Sergio au secrétariat paroissial (04 93 81 00 04).

 

L’entrée du musée est gratuite.

 

Horaires : du lundi au vendredi de 10h à 12h et de 15h à 17h30. Le samedi de 10h à 12h.

A noter : pour le changement d’horaires pendant l’été veuillez consulter la page des horaires.

 

Saint François d’Assise

Chronologie de la vie de Saint François et Sainte Claire.

 

Ecrits de Saint François d’Assise.

 

Biographie de Saint François d’Assise: la Légende des Trois Compagnons.

 

Prières franciscaines.

 

Histoire de l’indulgence de la Portioncule.

La Fraternité Franciscaine de Cimiez

Depuis l’an 2000

la Fraternité Franciscaine

de la Province d’Assise

a la charge pastorale de la

Paroisse de Sainte Marie des Anges

à Cimiez.

 

Elle est composée de 5 frères franciscains de la Province de

l’Ordre des Frères Mineurs de « St François d’Assise »

(Assise – Italie):

 

P. Sergio Macario

P. Antonio Lanzi

P. Marco Savioli

P. Antonio Basso

P. Luca Domenico Allaria

 

 

 

Soeurs clarisses de Nice

Pour en savoir plus sur le Monastère Ste Claire de Nice,

vous pouvez visiter le site des soeurs clarisses.