Archives

 

Eveil à la foi 2021-2022 : rentrée et incriptions

Pour les enfants des maternelles – CP – CE1.

Nous nous retrouverons au Monastère de Cimiez, dans la salle St Bonaventure, dimanche 3 octobre 2021, pour la rencontre de rentrée, avec inscriptions à partir de 10h.

Infos pratiques :

Lors des séances,nous vous demandons d’être à l’heure et nous vous invitons à rester avec votre enfant. N’hésitez pas à intervenir…ensemble nous allons faire de belles choses sous le regard de Dieu.

Votre enfant peut venir avec un porte-vue et quelques crayons de couleurs.

En cas d’empêchement, nous vous remercions de nous prévenir dès que cela vous est possible.

Comme chaque année, nous propososerons à votre enfant de fabriquer un santon pour notre crêche. Nous vous donnerons des renseignements supplémentaires en temps utile.

Nous restons à votre disposition pour toutes questions.

Bonne année !!

Anne-Françoise, Constance, Marie-Thérèse et Valérie

Aumônerie du Collège Matisse : ANNÉE 2021-2022

Aumonerie du collège Matisse

Année 2021-2022 : INSCRIPTIONS et PLANNING

Chers Amis collégiens,
l’aumônerie catholique du collège Henri Matisse vous invite à découvrir de plus en plus Jésus Christ et son Église, par un cheminement de fraternité, de vie spirituelle et d’expériences liées à la foi.

Planning

Les rencontres ont lieu une fois par semaine au Monastère de Cimiez et elle durent 1 heure.

Groupes de 6ème et de 5ème           MERCREDI 16h30

Groupes de 4ème et de 3ème                 JEUDI 17h15

 

Inscriptions 2020-2021

Inscriptions : 3-15 septembre 2020

Monastère de Cimiez

07.83.84.29.91 (frère Marco)
aepcollege.matisse@gmail.com

 

Dates de la rentrée :

Mercredi 15/09 à 16h30 – première rencontre 5e/6e

Jeudi 16/09 à 17h15 – première rencontre 3e/4e

Dimanche 26/09 à 10h30 – Sainte Messe de rentrée

 

Documents à télécharger

Fiche d’inscription (pdf)

Fiche sanitaire (pdf)

Inscriptions a catéchisme 2021-2022

DATES POUR L’INSCRIPTION :

Mardi 07/09 : 16h45-18h à Falicon.

Mercredi 15/09 : 9h-12h et 14h-18h au Monastère de Cimiez.

Samedi 18/09 : 9h-12h au Monastère de Cimiez.

 

SAINTE MESSE DE RENTREE :

Dimanche 26 septembre à 10h30 au Monastère de Cimiez.

HORAIRES DES OFFICES : on retourne à la normalité !

A COMPTER DU MERCREDI 19 MAI,

VOUS RETROUVEREZ LES HORAIRES HABITUELS DES PRIÈRES ET DES MESSES DANS NOTRE PAROISSE :

 

MONASTÈRE DE CIMIEZ :

Liturgie du matin, du mardi au samedi (pas d’office le lundi matin) :

7h30 – prière silencieuse (pas de prière à 7h30 pendant les vacances scolaires)

8h office des Lectures

8h30office des Laudes.

Liturgie du soir, du lundi au vendredi :

18h30 – Messe et office des Vêpres

Liturgie du dimanche :

Messes à 8h30 et 10h30.

 

VALLON DES FLEURS :

Messe dominicale anticipée à 17h00 le samedi.

 

FALICON :

Messe dominicale anticipée à 18h00 le samedi.

« UN COEUR DE PERE » : EXPO SUR ST JOSEPH AU MONASTERE

Une nouvelle exposition a été inaugurée, dans le petit cloitre du Monastère de Cimiez, vendredi 19 mars, solennité de Saint Joseph. Oui, car c’est bien lui qui en est le protagoniste.

CLIQUEZ ICI POUR VOIR LA VIDEO-PRESENTATION DE L’EXPO

Le parcours de cette exposition a été pensé pour vous faire découvrir ou méditer (par extraits) la lettre apostolique « Patris Corde » que le Pape François a écrit en décrétant une année dédiée à Saint Joseph (8/12/2020–8/12/2021).

En célébrant ainsi les 150 ans de la proclamation de Saint Joseph comme patron de l’Eglise Catholique, le Pape propose à nos familles, à nos communautés et à chacun de nous le père putatif de Jésus comme source d’inspiration et compagnon de route.

Après avoir suivi les 7 paragraphes de la lettre « Patris Corde » – illustrée par images, sculptures, maquettes et reconstructions symboliques – le parcours aboutit à l’intérieur du cloître, où vous trouverez une nouvelle statue de saint Joseph qui vient aussi d’etre inaugurée et bénie pour l’occasion.

L’exposition sera ouverte jusqu’au 21 novembre 2021, tous les jours aux horaires suivants : du lundi au vendredi 9h-12h et 14h-18h ; samedi 9h-12h ; dimanche 12h-18h. Entrée libre.

Un grand MERCI aux Amis et Paroissiens qui ont œuvré avec générosité et créativité à la réalisation de cette exposition !

Et BONNE VISITE à tous !

Carême 2021 avec le CCFD – Terre Solidaire

Carême 2021 :

« nous habitons tous la même maison »

C’est l’image proposée par le Pape François en 2015  dans  l’Encyclique « Laudato Si » pour nous appeler à sauvegarder la Terre .Il nous invite à « habiter » cette terre afin que chaque créature, humaine et non humaine, puisse s’y sentir  « chez soi ». ».

Et c’est le thème que le CCFD-Terre Solidaire nous propose cette année pour vivre un carême de partage. Car cet appel du Pape est toujours d’actualité .Les dérèglements climatiques et la dégradation de la biodiversité provoqués par les activités humaines s’accentuent .Ils affectent toute notre planète et en particulier ses habitants les plus pauvres , comme ne cessent de nous le dire nos partenaires des pays du sud. C’est pourquoi le Pape François nous invite inlassablement à une véritable conversion écologique ,un changement radical de nos modes de vie  et de notre action collective . En changeant nos comportements  dans notre vie quotidienne, en modifiant notre manière d’acheter ou de consommer,par exemple, nous pouvons avoir un réel impact sur le climat et œuvrer pour davantage de justice sociale ; il n’est plus possible de conserver nos habitudes de surconsommation qui épuisent les réserves de notre terre .Opérer des changements dans nos vies personnelles est une première étape qui  nous invite à aller plus loin et à bâtir avec d’autres « le monde d’après ».   .

  En cette période de carême , il est temps de réfléchir à notre relation avec la Terre, de changer notre rapport avec la Création .Une figure peut nous guider dans ce cheminement : celle de St François d’Assise. »

Ce n’est pas  un hasard si dans l’hymne à la création où Saint François loue Dieu pour ses créatures , il ajoute ceci : « Loué sois-tu , mon Seigneur , pour ceux qui pardonnent par amour pour toi » Car tout est lié. Il faut donc une préoccupation pour l’environnement unie à un amour sincère envers les êtres humains , et à un engagement constant pour les problèmes de la société »  Laudato Si § 91.

Le Covid 19 et la terrible crise sanitaire  qui continue à nous bouleverser , en France et partout dans le monde ,nous  ont fait prendre conscience combien être privé de nature pouvait nuire  au déséquilibre de l’homme. Retrouver le lien avec la nature , c’est retrouver le lien avec soi , les autres et Dieu.,  Prenons  donc le temps d’admirer et de respecter chaque élément de la Création, de nous tourner vers l’’essentiel et de nous convertir  pour  que la  terre soit vraiment A TOUS .

« La crise écologique est un appel à une profonde conversion intérieure…Vivre la vocation de protecteurs de l’oeuvre de Dieu est une part essentielle d’une existence vertueuse;cela n’est pas quelque chose d’optionnel ni de secondaire dans l’expérience chrétienne. »   écrit le Pape François dans « Laudato Si «   §217

C’est  dans cet esprit, afin que notre terre soit disponible pour tous et capable de nourrir ceux qui la cultivent ,en particulier les plus pauvres , que le CCFD-Terre Solidaire lutte avec ses partenaires locaux dans différents pays  du Sud pour défendre l’accès à la terre  et protéger la biodiversité. Et c’est le SENS de la campagne de carême à laquelle nous vous invitons à participer .

Pour cheminer chaque semaine pendant le carême

 Le CCFD-Terre Solidaire propose , comme tous les ans , un livret d’accompagnement spirituel avec des pistes de méditation pour chaque semaine de carême.C’est un livret léger, au contenu profond, à garder avec soi pour cheminer pendant le carême.Ce livret sera à votre disposition le 1° dimanche de carême dans l’Église , distribué à la sortie de la messe ou posé sur la table du fond (un par famille).
Les enveloppes pour la collecte destinées à permettre au CCFD-TS ,grâce à vos efforts de partage ,de venir en aide à ses partenaires en difficulté  seront distribuées le ‘4° dimanche de Carême(14 mars) et récoltées le 5°.(21 mars)

CCFD-TERRE SOLIDAIRE 4,Rue Jean Lantier 75001 Paris

ccfd-terresolidaire.org

HORAIRES DES MESSES ET INFOS POST-CONFINEMENT

Horaires des Saintes Messes de la solennité de l’Assomption le 15 août 2020

  • SAMEDI 10h30 – dans l’église du Monastère (90 places)

  • SAMEDI 17h – ND du Vallon des Fleurs (60 places)

  • SAMEDI 18h – ND de la Nativité à Falicon (25 places)

Horaires des Saintes Messes dominicales – été 2020

  • SAMEDI 17h – ND du Vallon des Fleurs (60 places)

  • SAMEDI 18h – ND de la Nativité à Falicon (25 places)

  • DIMANCHE 8h30grand cloître du Monastère (150 places) *

  • DIMANCHE 10h30 dans l’église du Monastère (90 places)

        * (ou dans l’église, en cas de mauvais temps)

 

Saintes Messes du Lundi au Vendredi

La Messe et les vepres à 18h30, dans l’Eglise du Monastère.

 

Confessions

Pas de permanences au confessional. Les frères sont disponibles pour les confessions sur rendez-vous (tous les jours, hormis le vendredi). Des lieux sont prévus pour respecter les distances et les gestes barrière tout en gardant la discrétion nécessaire.

 

Visites aux malades

Les visites aux malades demandées par les familles sont possibles, si tous sont bien d’accord sur la mise en œuvre des normes sanitaires. Merci de nous contacter et de préciser le(s) sacrement(s) demandé(s) : Confession, Onction des malades, Communion.

Expérience de la communion de désir

Témoignage sur la valeur de la communion spirituelle.

En ce temps de crise sanitaire nous voilà dans l’obligation de vivre l’eucharistie spirituelle. J’ai, suite à des soucis de santé, été très souvent et durant longtemps privée de la communion sacramentelle. Cette obligation de ne pas pouvoir vivre et recevoir le sacrement de l’eucharistie fut finalement pour moi une « grâce », ou du moins une belle expérience.

Avec du recul je peux dire que cette privation m’a beaucoup apporté et faite grandir dans ma foi. C’est un temps au désert mais pour se préparer au temps de la résurrection. Et combien plus cela peut-il être bon de le vivre en ce moment pendant le carême.

Désirer Jésus présent dans l’hostie m’a permis de redécouvrir l’importance de l’eucharistie. De la célébration eucharistique et le sens de la messe. Moins je pouvais vivre le sacrement, plus le désir de communier grandissait en moi.

Ce désert était une véritable épreuve. Un manque dans ma vie spirituelle. Je sentais la présence de Jésus s’essouffler. Dans un moment où j’en avais le plus besoin. Je me sentais seule, abandonnée.

Un dimanche en regardant la messe télévisée, je me sentais dans une grande tristesse de ce manque, de cette impossibilité de recevoir Jésus réellement présent dans le pain. Dans la prière, j’ai pris conscience que la communion spirituelle devais m’y rattacher. Qu’il me fallait la désirer de tout cœur. Comme je désire Jésus. Faire un acte de foi. Ce jour-là j’ai dit dans une prière intérieure :

« Jésus je désir te recevoir mais je ne le peux pas. Cependant je sais que tu peux venir me combler de tes grâces que j’aimerai recevoir par le sacrement de la communion. Viens habiter mon cœur. Vient faire en moi ta Volonté. Je désire m’unir à Toi dans l’amour ».

Suite à ce jour, j’ai pu communier tous les jours. En m’unissant à la prière de l’Église, si possible, je priais à l’heure de la messe de mon couvent ou de ma paroisse. En priant, les textes de la messe. En me préparant à ce moment où j’allais recevoir Jésus dans mon cœur, spirituellement, le désirant. Commençant par une demande de pardon. En faisant un acte de foi en la présence réelle de Jésus. Et en prenant le temps de rendre grâce de ce temps qui était toujours un moment de joie et de paix intérieure. J’étais unie au Bon Dieu, il vit en moi.

Cette communion m’a permis de ranimer le feu de la foi qui s’essoufflait. Comme un feu où il ne reste plus que des braises, tout le bois a brûlé. Après ce temps de communion de désir c’est comme après avoir remis des bûches et soufflé sur le feu. Il flambe, rayonne et réchauffe.

Bien entendu cette façon de recevoir Jésus ne remplace pas la communion au corps du Christ, mais elle porte des fruits, les fruits du sacrement, elle soutient, fortifie, donne vie et paix…

Le jour où j’ai pu retourner à la messe j’ai redécouvert l’eucharistie, la force et l’importance de ce sacrement. De la présence de Jésus qui vient en moi par les Saintes espèces. Et je peux dire aujourd’hui qu’il est possible de vivre une vrai Communion spirituelle par un acte de foi, une prière fervente (et encore je ne peux pas dire que je saches prier de façon très fervente, qu’en est-il des saints ?) On en retire les fruits qu’une communion sacramentelle, moindre ou différemment, mais ils s’offrent à nous.

Avant cette expérience je recevais parfois la communion de façon pas toujours présente à ce que je recevais, de façon tiède, par habitude… Ce temps de communion de désir m’a permis de prendre conscience que communier c’est m’unir au Bon Dieu, entrer en communion avec lui. M’offrir à Lui et Le recevoir. Aimer et désirer être aimée.

Communier c’est ce que dit le psalmiste « Mon âme à soif de Toi ; après Toi languit ma chair, terre aride, altérée, sans eau. » (Ps 62)

B.G.

Le 17.03.2020

PRIÈRE EN CE TEMPS D’ÉPIDÉMIE

Notre Père, nous demandons avec confiance

que le coronavirus ne fasse plus de mal

et que l’épidémie soit maîtrisée rapidement,

que vous rendiez la santé aux personnes touchées

et la paix aux endroits où elle s’est propagée.

Accueillez les personnes décédées de cette maladie,

réconfortez leurs familles.

Aidez et protégez le personnel de santé qui la combat,

et inspirez et bénissez ceux qui travaillent pour la contrôler.

Seigneur Jésus, docteur de nos âmes et de nos corps,

nous nous sentons impuissants

dans cette situation d’urgence sanitaire internationale

mais nous avons confiance en vous,

donnez-nous votre paix et votre santé.

Ô Marie, protégez-nous,

continuez de prendre soin de nous

et de nous conduire avec votre amour vers votre fils Jésus.

Amen.

 

(Source : http://vendee.catholique.fr)

La Profession de Foi

Signification de la Profession de foi.

Du latin professio, « action de déclarer ouvertement et publiquement ».

Vers 12 ans, au cours d’une messe, les jeunes baptisés et ayant reçu leur première Communion professent leur foi en présence de leurs familles.

La Profession de foi n’est pas un sacrement comme le baptême ou la confirmation, mais c’est également une étape importante dans leur cheminement chrétien : un temps fort qui permet aux jeunes de réfléchir sur leur foi et d’en assumer les engagements.

La Profession de foi est une célébration au cours de laquelle chaque enfant renouvelle en son propre nom, l’engagement que ses parents, parrain et marraine ont pris pour lui, lors de son baptême.

 

Comment faire sa Profession de foi.

Pour être admis à la Profession de foi, un jeune collégien doit être baptisé et avoir reçu sa première Communion. C’est en classe de 5ème que d’habitude on fait sa Profession de foi, mais même des jeunes de 4ème ou 3ème peuvent y accéder, avant de poursuivre leur cheminement vers la Confirmation.

Si vous êtes intéressés à la Profession de foi, vous pouvez contacter l’aumônerie des collégiens, qui vous indiquera quelle est l’aumônerie la plus adaptée pour vous : celle de votre établissement scolaire (s’il y en a une) ou bien l’aumônerie du collège Matisse, dont les activités ont lieu au Monastère de Cimiez.

 

Le rite de la Profession de foi.

Les symboles de la Profession de foi relèvent tous des signes baptismaux :

Le Credo résume notre foi en la Sainte Trinité, en Jésus Christ Sauveur et en la Sainte Église catholique.

Le vêtement blanc (ou l’aube) nous rappelle notre dignité d’enfants de Dieu, appelés à la sainteté.

L’eau bénite nous rappelle que, par le Baptême, nous sommes renés à la vie éternelle.

La bougie allumée au cierge pascal nous rappelle que le Christ ressuscité est la lumière de notre vie.