Archives

Navigation par auteur

 

Nouvelle adresse mel du secrétariat de la paroisse Sainte-Marie des Anges

Après de nombreuses années, l’adresse mel secretariatmonique AT free POINT fr cesse de fonctionner. La nouvelle adresse mel du secrétariat de la paroisse Sainte-Marie des Anges est:  monasterecimiez AT free POINT fr


Une autre année de caté commence 2014-2015 : Inscrivez-vous nombreux !!

Pour plus d’information pour le nouveau caté 2014-2015, consultez notre affiche en ligne.

Entrée en Carême des enfants du caté

Mercredi 12 février 2013, les enfants du caté se sont retrouvés au Monastère,dans la salle St Bonaventure, pour vivre un moment fort: la célébration de l’entrée en Carême.

Ce temps de carême qui dure 40 jours, est un temps de conversion où chacun est appelé à revenir à Dieu, de tout son coeur, ainsi que nous le rappelle le prophète Joël.
Les enfants entonnent le chant: » Rejetez les ténèbres et revenez à la lumière »
Mais comment réussir ce temps de conversion?
L’Eglise nous propose 3 grands moyens: la prière, le jeûne et l’aumone ou le partage.
Fr.Sergio lit et commente des passages de l’Evangile de St Matthieu où il est question de la prière et du jeûne.
Notre diacre Hubert, intervient pour parler du partage et du projet de construction d’une maison d’accueil à Madagascar destinée à des enfants démunis, malades; Bien sûr,pour aider ce projet chaque don sera le bienvenu.

Viens ensuite le moment de l’imposition des Cendres: »Convertissez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle« .

Après la bénédiction, les enfants émus entonnent joyeusement «  Chantez avec moi le Seigneur » et reçoivent une feuille où ils noteront leurs efforts de conversion.
Bon carême à tous

Marie-José Estève, catéchiste

Jeunes chrétiens dans la paroisse de Sainte Marie des Anges

Texte bientôt disponible…

La prière des mères

Regardez une vidéo de présentation de la prière des mères.

La prière du temps présent

 

Chaque journée démarre dans le silence. Tandis que le monde se réveille et commence sa journée, la communauté chrétienne se rassemble pour donner voix aux prières de chaque homme, pour porter à Dieu les joies, les peurs, les questions, les souffrances, les demandes, les offrandes, qui habitent le coeur de l’homme.

C’est  à travers la prière liturgique des psaumes, qu’on est inséré dans la voix et dans le coeur de Jésus, le Fils qui parle à son Père. C’est ainsi qu’en priant avec Lui on est transformé, par la force de l’Esprit, en fils de Dieu et en frères les uns des autres. “Tandis qu’on récite les psaumes, nous devons reconnaître l’écho des nos voix en celle du Christ et la sienne en nous”.

« Je pense que, pour celui qui chante les psaumes, ils sont comparables à un miroir où il peut se contempler lui-même ainsi que les mouvements de son âme, et psalmodier dans ces dispositions. » (St. Athanase)

“C’est pourquoi saint Augustin parle ainsi dans ses Confessions : « Combien j’ai pleuré, en chantant tes hymnes et tes cantiques, tant j’étais remué par les douces mélodies que chantait ton Église ! Ces chants pénétraient dans mes oreilles, la vérité s’infiltrait dans mon cœur que la ferveur transportait, mes larmes coulaient, et cela me faisait du bien. »

En effet, peut-on être insensible à tous ces passages des psaumes où sont proclamées si hautement l’immense majesté de Dieu, sa toute-puissance, sa justice, sa bonté, sa clémence inexprimables, « ses autres grandeurs infinies ? Peut-on ne pas répondre par des sentiments semblables, à ces actions de grâce pour les bienfaits reçus de Dieu, à ces prières humbles et confiantes pour ce que l’on attend, ou à ces cris d’une âme qui se repent de ses péchés? Peut-on ne pas être embrasé d’amour par cette image du Christ rédempteur esquissée avec persévérance ? Car saint Augustin « entendait dans tous les psaumes la voix du Christ, soit qu’elle chante ou qu’elle gémisse, qu’elle se réjouisse dans l’espérance ou qu’elle soupire dans la situation présente.»”

 

 

 

 

L’éveil de la foi à Cimiez

Comme l’année dernière, ils sont plus d’une trentaine d’enfants de six et sept ans inscrits à l’éveil à la foi. Ils se retrouvent autour de cinq catéchistes un dimanche par mois au Monastère, dans la salle Saint Bonaventure, de 10h 15 à 11h 30. Cette catéchèse qui existe dans la paroisse depuis plus de dix ans répond à une demande des parents, souvent sollicités par les questions de leurs enfants et soucieux, avec les catéchistes, de les aider à grandir en enfants de Dieu.

Les rencontres s’organisent autour de quatre “pôles”:

  1. la vie des enfants, avec un bref partage de ce qu’ils vivent à la maison, à l’école, avec leurs amis;
  2. la Parole avec l’écoute et la découverte d’un passage d’Evangile ou d’un psaume;
  3. la prière, avec un chant, un temps de silence, une gestuation…
  4. la communauté, avec la participation à un moment de la Messe.

Les grandes fêtes de l’année liturgique permettent à ces “petits curieux de Dieu” de s’exprimer, de poser des questions, mais surtout de découvrir que s’ils comptent beaucoup pour leurs parents qui les aiment, ils sont uniques et très précieux aux yeux de Dieu qui habite leur coeur.

Des coloriages, des découpages, des jeux de mime, des temps de récréation sont autant d’activités toute simples qui les aident à se connaître et à vivre quelque chose d’important ensemble et dans un climat de joie.

Pour nous catéchistes la préparation des rencontres est l’occasion d’échanger et de nous interroger sur notre foi et notre espérance. Nous nous efforçons ensuite, avec l’aide des parents généralement présent le dimanche, d’ouvrir les oreilles, l’intelligence et le coeur de ces enfants au souffle de l’Esprit.

 

L’importance de la cathéchèse dans la vie d’un chrétien

 

Le mot “catéchèse”, signifie “enseignement oral”: c’est la transmission, par la parole, de la Parole même, celle qui est capable de donner la vie en surabondance (Jn 10,10), qui ne revient pas vers la bouche de Dieu sans effet, sans avoir accompli ce qu’il a voulu et réalisé l’objet de sa mission (Is 55, 11). Ce sont la parole et la vie de Jésus Christ qui sont transmises par l’Eglise, qui en a reçu la charge et la tâche: Lui qui est la Parole même de Dieu, la plénitude de la révélation de Dieu, qui “montre le visage du Père” (Jn 1, 18) et “manifeste pleinement l’homme à lui même” (Gaudium et spes, 22).

Le but de la catéchèse est donc la résonance intime de la Parole de Dieu pour une rencontre capable de transformer la vie.  C’est pour cela que: “Pour remplir leur charge d’enseignement, les curés ont à prêcher la parole de Dieu à tous les fidèles [... et] ils doivent de même, par la catéchèse, conduire les fidèles à une pleine connaissance du mystère du salut, adaptée à chaque âge.” (Concile Vatican II Christus Dominus, 30)  Et encore: “Les prédicateurs de la parole de Dieu proposeront avant tout aux fidèles ce qu’il faut croire et faire pour la gloire de Dieu et le salut des hommes. Ils communiqueront aussi aux fidèles la doctrine qu’enseigne le magistère de l’Église sur la dignité et la liberté de la personne humaine, l’unité et la stabilité de la famille et ses devoirs, les obligations qui concernent les hommes unis en société, ainsi que sur les choses temporelles à organiser selon l’ordre établi par Dieu.”  (Code de Droit Canonique n. 762 et n.768).

Présentation des sentinelles du matin

Les sentinelles du matin sont des jeunes qui ont répondu à l’appel que Jean-Paul II leur a adressé pendant les JMJ 2000: « chers amis, à l’aube du troisième millénaire, je vois en vous les « sentinelles du matin »: des jeunes prêts à annoncer Jésus aux jeunes.

Une lumière dans la nuit est une expérience d’évangélisation de rue, qui a commencé en 1999.

Des jeunes, qui côtoient les mêmes lieux que tous les jeunes, les rejoignent pour leur porter l’annonce d’un Dieu qui les aime.

C’est pendant la nuit, le temps où les jeunes font les rencontres et les choix plus importants, qui peuvent engager une vie, que les sentinelles sortent dans la rue.

Nous ouvrons une église situé dans les lieux où les jeunes se rencontrent, vivent leurs soirées, et deux par deux nous sortons dans la rue, pour inviter les jeunes à faire une rencontre personnelle avec Jésus.

Dans l’église, Jésus Eucharistie est exposé et adoré: là des jeunes accueillent ceux qui entrent, pour les accompagner un à un, aux pied de Dieu, pour déposer leurs prières, leurs soucis, leurs joies.

4 équipes bien formées réalisent ensemble l’évangélisation:

  • les contacts dans la rue
  • l’accueil dans l’église
  • l’annonce de la Parole de Dieu avec le chant et la musique
  • les intercesseurs
  [fbshare]

 

 

Informations de contact

Adresse: Place Jean Paul 2, Nice.

Horaires de réception du public:

SECRÉTARIAT PAROISSIAL PERMANENCES : au 1er étage du monastère de Cimiez : du lundi au jeudi de 9h à 12h30 et de 13h à 17h30 – le vendredi de 9h à 12h.

A noter : Le secrétariat est fermé le vendredi après-midi.

ACCUEIL PAROISSIAL au rez-de- chaussée du monastère de Cimiez : du lundi au vendredi de 9h à 12h.

ACCUEIL PAROISSIAL au Vallon des Fleurs : Mardi et vendredi de 15h30 à 17h.

PERMANENCES DES FRÈRES au monastère de Cimiez : lundi et jeudi de 9h30 à12h / lundi et mercredi de 15h à 17h.

Téléphone: +33493810004

Mel: monasterecimiez AT free POINT fr